Tai yang Auvergne Clermont

tai chi chuan

Le tai-chi-chuan comme art martial interne insiste sur le développement d’une force souple et dynamique nommée jing, par opposition à la force physique pure.

Les formes du Tai Chi

Le tai-chi-chuan comme art martial interne insiste sur le développement d’une force souple et dynamique nommée jing, par opposition à la force physique pure.

Une des règles du tai-chi-chuan est le relâchement (song, song kai) qui permet la fluidité des mouvements et leurs coordinations : un mouvement du poing prend naissance à la taille, se prolonge par l’épaule, puis par le bras. Les muscles sont utilisés d’une façon coordonnée et la force pénétrante provient d’une contraction rapide lors de l’impact.

Lors des coups frappés, l’énergie est dans un premier temps concentrée dans le Dantian, qui est un des points d’énergie, localisé deux pouces en dessous du nombril, puis est libérée, accompagnée d’une onde de choc propagée par l’ondulation des articulations du pratiquant, tel un fouet. On nomme cela force explosive ou fajing.

Le Tai chi porte une attention spécifique à l’enracinement. L’énergie doit aussi partir des «racines» dans les pieds, puisque c’est le plus souvent eux qui dans la majorité des cas vont lancer le coup que donnera la main, ou toute autre partie frappante.

Le Tai-chi-chuan est un Qi Gong. Il implique un travail sur l’énergie interne et non sur la force externe musculaire.

L’enseignement dispensé au sein de TAI YANG Auvergne Clermont est celui du Système Montaigue WTBA (WORLD TAI JI BOXING ASSOCIATION) – Style YANG.

Maître Erle Montaigue était considéré internationalement comme un des instructeurs principaux des arts internes Tai chi Chuan (Tai ji quan), Bagua Zhang (Pa-kua chang) et Qi Gong.

tai chi chuan

Enracinement

Énergie

Fluidité

Conscience

Force interne

les formes enseignées

yang chen-fu &
yang lu-chan

Yang Cheng-fu

Forme longue en 108 mouvements, proposée par Yang Cheng fu (1883-1936). Cette forme a été simplifiée par rapport à la forme originelle, et met un accent plus prononcé sur l’aspect santé, relâchement, afin de permettre un apprentissage plus facile aux débutants, elle conserve néanmoins tous les aspects essentiels du TAI CHI CHUAN y compris les applications martiales.

Yang lu-chan

Forme originelle transmise par YANG Shao Hou est une forme plus martiale, avec des actions explosives (Fa Jing), elle souvent enseignée après trois ans de pratique.

Variantes

Les variantes de l’enchaînement (forme) sont minimes, les deux se composent des trois parties traditionnelles Terre, Homme, Ciel. La pratique des deux offre un équilibre idéal afin d’équilibrer le Yin (YANG Cheng Fu) et le Yang (Yang Lu Chan).

les formes enseignées

tui shou

Le Tui Shou ou poussée des mains, ou mains collantes est un Tai Chi à deux. Il y a dans le Tui Shou tous les ingrédients que nous utilisons dans les formes : l’axe, le travail du centre, l’enracinement, le relâchement, la synchronisation, on pousse, on est poussé, on écoute, on est écouté….c’est un Tui Shou amical, il n’y a pas de confrontation. La répétition va induire le lâcher prise au fur et à mesure. Dans un  second temps, le jeu consistera à trouver la faille pour déstabiliser son partenaire, par l’utilisation des huit potentiels (peng, lu, ji, an, cai, zhou, kao, lie ), mais là encore, l’échange est amical. Le contact que l’on trouve dans le Tui shou va donner du volume à notre pratique de la forme, et la forme va nourrir notre Tui Shou.

les formes enseignées

SMALL SAN SAU & LARGE SAN SAU

Le Small San Sau et le Large San Sau sont les premières formes de combat que nous apprenons dans le système Erle Montaigue.

Ils enseignent toutes les bases de la légitime défense. Ce sont des enchaînements qui se pratiquent seul au début, puis à deux, selon un scénario préconçu pour apprendre à bouger notre corps, améliorer notre placement, et mettre en pratique les applications martiales tirées de la forme dans un « combat » à deux où s’enchaîne attaques et parades.

les formes enseignées

les armes

En dehors des pratiques à mains nues, il existe de nombreux enchaînement avec des armes, bâton court, épée, sabre, couteaux etc…

Annick Fournier

Annick FOURNIER, praticienne en Médecine Traditionnelle Chinoise à la retraite, a une excellente connaissance de la circulation énergétique et des méridiens.

CURSUS

Après une longue pratique de danse, elle a commencé le Tai chi chuan et le Qi Gong en 2002. Commence alors un long parcours avec Erle Montaigue en Tai Chi Chuan et de Maîtres Mantak CHIA et LIU Dong en Qi Gong.

En 2010, Erle Montaigue nomme Annick instructeur WTBA (World taiji boxing association) et a continué sa formation en Qi Gong.

Depuis 2005, elle enseigne au sein de TAI YANG Auvergne. Aujourd'hui son travail continue auprès de Eli Montaigue et de Me LIU Dong et LIU HE.

Références

Instructeur WTBA.

Diplômée de la FEQGAE (fédération de Qi Gong).

Instructeur certifié UHTS (Universal HealingTao System) de Me MANTAK Chia.

CQP ALS option AGEE (certificat de qualification professionnelle animateur de loisirs sportifs option activités gymniques d’entretien et d’expression), diplôme professionnel d’éducateur sportif délivré par le ministère de la jeunesse et des sports.

tai yang

Tai Chi.Qi Gong.Arts énergétiques

Tai yang
Auvergne clermont

Nous contacter

Vous pouvez aussi nous joindre au

horaires

Cours QI GONG : le lundi de 18h30 à 19h30 le mardi de 9h à 10h, le jeudi de 9h à 10h 

Cours TAI CHI CHUAN : le mercredi de 18h3 à 19h30 et le jeudi de 10h à 11h

Lieu : ​Studio ATRIUM, salle de danse, 57 bis rue des Courtiaux 63000 Clermont-Ferrand

Tai Yang Auvergne Clermont

Enseignement des arts énergétiques chinois : cours de Tai-chi-chuan de style Yang et de Qi Gong à Clermont-Ferrand avec Annick Fournier, élève de Maîtres Erle Montaigue et Eli Montaigue en Tai chi.
En Qi Gong médicaux et méditatifs, Annick Fournier est l'élève de Maîtres LIU Dong et LIU HE, ainsi que de Maître Mantak CHIA pour les Chi Kung taoïstes, l’Alchimie interne, ou encore les Chi Kung à visée martiale.